Niveau international

Convention sur la diversité biologique

Signée par le Canada, la Convention sur la diversité biologique (CDB) de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a vu le jour au Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, en 1992. La CDB est un traité international juridiquement contraignant qui a pour objectif d’assurer la pérennité de la vie sur terre, rien de moins! Cela passe par la conservation de la biodiversité, l'utilisation durable des composantes de la biodiversité et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources. Environnement et Changement climatique Canada est le correspondant national pour la CDB, tandis que le Québec est l’hôte, depuis 1996, du secrétariat de la CDB, basé à Montréal.

Résolution 40-3

La Résolution 40-3 a été adoptée par les gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et les premiers ministres de l’Est du Canada en août 2016. Cette résolution constitue un engagement concret face aux enjeux multiples qui découlent de la fragmentation des écosystèmes terrestres et aquatiques. Est ainsi reconnue l’importance de la connectivité écologique pour l’adaptation et la résilience des écosystèmes, de la biodiversité et des communautés humaines face aux changements climatiques. Les enjeux de conservation, de planification de l’utilisation du territoire, de gestion des ressources naturelles et de planification des infrastructures routières sont transfrontaliers!

Mis en œuvre par un groupe de travail dont la présidence est partagée par le Gouvernement du Québec et celui du Vermont, les engagements poursuivent les objectifs suivants : 

  • développer un réseau de collaborateurs;

  • développer la science sur la connectivité écologique;

  • partager l’information sur les initiatives en connectivité écologique;

  • améliorer la prise en compte de la connectivité dans la planification territoriale;

  • appuyer la mise en œuvre d’actions concrètes en connectivité.

Au Québec, un comité interministériel a été mis en place afin de discuter des enjeux de connectivité écologique et des moyens à mettre en place pour atteindre les objectifs de la résolution. Il s’agit d’une première pour le Québec !

La résolution 40-3 adoptée par les gouvernements de la Nouvelle-Angleterre et les premiers ministres de l’Est du Canada reconnaît la connectivité écologique comme une valeur de société à conserver et à mettre en valeur!

 

 

Autres obligations légales liées à la protection